Le 17 août 2010, au terme d’une expédition du Bangladesh à la France via l'océan Indien et la mer Rouge, le petit voilier de pêche Tara Tari avait démontré qu’on peut fabriquer des bateaux en utilisant un composite à base de fibre de jute. Cette alternative à la fibre de verre présente des avantages écologiques et économiques considérables pour le développement du Bangladesh. Six mois plus tard à Dhaka, l'association Watever fondait un laboratoire de recherche sur les biocomposites pour développer cette nouvelle utilisation de la fibre de jute.

jeudi 23 septembre 2010

TaraTari visite La Rochelle

TaraTari va passer du port des Minimes au bassin des Chalutiers de La Rochelle pour être présenté dans le village de la course VELUX 5 OCEANS du 9 au 17 octobre.

1 commentaire:

  1. Quelle aventure ! Quel garçon ! Quel beau projet de vie ! Merci COCO

    RépondreSupprimer